• Choose-the-Specialists
  • call-us: 23 835 420 - 51 732 201 - 54 360 529

CLOUD GAMING : QUELLE EST L’OFFRE LA PLUS INTÉRESSANTE ?

Cloud Gaming : quelle est l’offre la plus intéressante ?

  • 16/09/2020
  • Posted By :Mega-PC

L’avenir du jeu vidéo est, pour beaucoup d’analystes, dans le cloud gaming. Faire tourner un jeu dans le cloud, via des serveurs externes dédiés, contre un abonnement : la recette est simple, et elle garantit au joueur une puissance toujours optimisée. Plusieurs offres sont déjà disponibles, en attendant que Microsoft dévoile pleinement la sienne. Quelle est la plus intéressante ?

L’avenir du jeu vidéo est, pour beaucoup d’analystes, dans le cloud gaming. Faire tourner un jeu dans le cloud, via des serveurs externes dédiés, contre un abonnement : la recette est simple, et elle garantit au joueur une puissance toujours optimisée. Plusieurs offres sont déjà disponibles, en attendant que Microsoft dévoile pleinement la sienne. Quelle est la plus intéressante ?


Shadow : du cloud computing, surpuissant et multi-usage


Pour commencer, rappelons que Shadow n’est pas à proprement parler une plateforme de cloud gaming. Il s’agit davantage de cloud computing. A savoir qu’en vous abonnant à l’une des trois offres de Shadow, vous disposerez d’un PC surpuissant dans le cloud.Vous pourrez utiliser cette puissance pour faire tourner des jeux, bien entendu. C’est même la destination première de cette offre. Il vous faudra, pour cela, acheter ces jeux comme avec un PC classique. Mais vous pourrez aussi utiliser ce PC pour autre chose. Du traitement d’images, du montage, de la 3D, de la musique, des effets spéciaux… Dès lors, son tarif est forcément plus élevé que les autres plateformes.L’entrée de gamme, à 14,99 euros par mois, vous offre déjà une très belle configuration. Mais le haut de gamme, l’Infinite à 49,99 euros par mois, est une véritable machine de guerre : 4K avec Ray Tracing, carte graphique TITAN RTX, processeur 6 coeurs cadencé à 6Ghz, 32Gb de RAM et 1To de stockage… Et tout cela tourne comme une horloge même avec une connexion ADSL…


Stadia : le cloud gaming le plus médiatique, mais pas le plus abouti


Google a fait jouer à fond ses capacités de communication pour lancer Stadia, sa plateforme de cloud gaming. Stadia a fait le buzz, mais sans être encore pleinement convaincant. Son principe : l’abonnement est gratuit pour une définition jusqu’à 1080 p, et au tarif de 9,99 euros par mois pour disposer de la 4K. Ensuite, vous devrez acheter vos jeux un par un, comme sur une console classique. Mais en disposant de la puissance des serveurs de Google pour faire tourner ces jeux. A terme, Stadia pourrait fonctionner sur n’importe quel terminal disposant de Chrome – mais ce n’est pas encore le cas.Du coup, si le catalogue vous plaît, l’offre est assez intéressante. Reste que les jeux proposés sont encore trop peu nombreux. Il faut également acheter un Chromecast pour jouer sur votre téléviseur. Et la manette Stadia est indispensable pour profiter de toutes les fonctionnalités. Beaucoup de promesses, mais rien qui démontre encore que Google peut damer le pion aux spécialistes des jeux vidéo.





PS Now : un Netflix du cloud gaming à la sauce PlayStation


Sony a lancé lui aussi un service de cloud gaming, baptisé PS Now. Il propose un catalogue de 700 jeux issus de la PS2, la PS3 et la PS4, accessibles en streaming pour 9,99 euros par mois. C’est le premier service à proposer un principe « à la Netflix ». A savoir : un abonnement, et un accès illimité à un catalogue.Ce catalogue est la grande force de PS Now. La plateforme permet aussi de jouer aux jeux PlayStation sur PC, ce qui ravira de nombreux gamers. L’offre tourne également sur la PS4, et permet même d’y télécharger tous les jeux du catalogue. Le service n’est, en revanche, pas disponible sur MacOS. Autre bémol : la définition de PS Now est limité au 720 p. Petit prix, petite définition, gros catalogue. De quoi ravir certains gamers, et en rebuter d’autres.





GeForce Now : pour booster vos jeux PC et mobile


Nvidia a également lancé sa propre offre de cloud gaming. Elle s’adresse elle aussi à un public précis, à savoir les gamers PC et mobile, utilisateurs de Steam et de l’Epic Game Store. Aucun jeu n’est compris dans l’abonnement, mais l’offre permet de faire tourner à plein régime les jeux que vous possédez déjà ou que vous allez acheter.L’ensemble fonctionne extrêmement bien. Vous pourrez choisir entre une offre gratuite, mais limitant vos cessions de jeu à une heure avant de passer par une file d’attente. Ou payer 5,49 euros par mois pour pouvoir jouer six heures de suite et disposer du Ray Tracing. Les fans de Fortnite et autre seront ravis.En conclusion, impossible de déterminer quelle est la meilleure offre, tant les quatre disponibles sont radicalement différentes. La réponse dépend essentiellement de vos besoins, goûts et envies. En attendant, bien entendu, que Microsoft dévoile pleinement son xCloud, qui s’annonce comme une véritable petite bombe…



SHADOW : DU CLOUD COMPUTING, SURPUISSANT ET MULTI-USAGE


Pour commencer, rappelons que Shadow n’est pas à proprement parler une plateforme de cloud gaming. Il s’agit davantage de cloud computing. A savoir qu’en vous abonnant à l’une des trois offres de Shadow, vous disposerez d’un PC surpuissant dans le cloud.Vous pourrez utiliser cette puissance pour faire tourner des jeux, bien entendu. C’est même la destination première de cette offre. Il vous faudra, pour cela, acheter ces jeux comme avec un PC classique. Mais vous pourrez aussi utiliser ce PC pour autre chose. Du traitement d’images, du montage, de la 3D, de la musique, des effets spéciaux… Dès lors, son tarif est forcément plus élevé que les autres plateformes.L’entrée de gamme, à 14,99 euros par mois, vous offre déjà une très belle configuration. Mais le haut de gamme, l’Infinite à 49,99 euros par mois, est une véritable machine de guerre : 4K avec Ray Tracing, carte graphique TITAN RTX, processeur 6 coeurs cadencé à 6Ghz, 32Gb de RAM et 1To de stockage… Et tout cela tourne comme une horloge même avec une connexion ADSL…


STADIA : LE CLOUD GAMING LE PLUS MÉDIATIQUE, MAIS PAS LE PLUS ABOUTI


Google a fait jouer à fond ses capacités de communication pour lancer Stadia, sa plateforme de cloud gaming. Stadia a fait le buzz, mais sans être encore pleinement convaincant. Son principe : l’abonnement est gratuit pour une définition jusqu’à 1080 p, et au tarif de 9,99 euros par mois pour disposer de la 4K. Ensuite, vous devrez acheter vos jeux un par un, comme sur une console classique. Mais en disposant de la puissance des serveurs de Google pour faire tourner ces jeux. A terme, Stadia pourrait fonctionner sur n’importe quel terminal disposant de Chrome – mais ce n’est pas encore le cas.Du coup, si le catalogue vous plaît, l’offre est assez intéressante. Reste que les jeux proposés sont encore trop peu nombreux. Il faut également acheter un Chromecast pour jouer sur votre téléviseur. Et la manette Stadia est indispensable pour profiter de toutes les fonctionnalités. Beaucoup de promesses, mais rien qui démontre encore que Google peut damer le pion aux spécialistes des jeux vidéo.





PS NOW : UN NETFLIX DU CLOUD GAMING À LA SAUCE PLAYSTATION


Sony a lancé lui aussi un service de cloud gaming, baptisé PS Now. Il propose un catalogue de 700 jeux issus de la PS2, la PS3 et la PS4, accessibles en streaming pour 9,99 euros par mois. C’est le premier service à proposer un principe « à la Netflix ». A savoir : un abonnement, et un accès illimité à un catalogue.Ce catalogue est la grande force de PS Now. La plateforme permet aussi de jouer aux jeux PlayStation sur PC, ce qui ravira de nombreux gamers. L’offre tourne également sur la PS4, et permet même d’y télécharger tous les jeux du catalogue. Le service n’est, en revanche, pas disponible sur MacOS. Autre bémol : la définition de PS Now est limité au 720 p. Petit prix, petite définition, gros catalogue. De quoi ravir certains gamers, et en rebuter d’autres.





GEFORCE NOW : POUR BOOSTER VOS JEUX PC ET MOBILE


Nvidia a également lancé sa propre offre de cloud gaming. Elle s’adresse elle aussi à un public précis, à savoir les gamers PC et mobile, utilisateurs de Steam et de l’Epic Game Store. Aucun jeu n’est compris dans l’abonnement, mais l’offre permet de faire tourner à plein régime les jeux que vous possédez déjà ou que vous allez acheter.L’ensemble fonctionne extrêmement bien. Vous pourrez choisir entre une offre gratuite, mais limitant vos cessions de jeu à une heure avant de passer par une file d’attente. Ou payer 5,49 euros par mois pour pouvoir jouer six heures de suite et disposer du Ray Tracing. Les fans de Fortnite et autre seront ravis.En conclusion, impossible de déterminer quelle est la meilleure offre, tant les quatre disponibles sont radicalement différentes. La réponse dépend essentiellement de vos besoins, goûts et envies. En attendant, bien entendu, que Microsoft dévoile pleinement son xCloud, qui s’annonce comme une véritable petite bombe…